Nature

Partagez avec nous une expérience unique en protégeant l’environnement!

La tortue Caretta – Caretta vient chaque année faire son nid sur la plage de Rethymno. La participation au lâcher d’une tortue marine blessée, ou l’observation des nouvelles-nées qui se dirigent vers la mer sont des expériences inoubliables.
ARCHELON est une organisation non gouvernementale basée en Grèce qui agit pour la protection des tortues marines Caretta - Caretta. Durant la période de nidification (de mai à août) les nids sont protégés pendant la nuit. ARCHELON s’occupe non seulement de la protection des tortues et de leurs nids, mais elle sensibilise les touristes et les habitants. En coopération avec la communauté locale et les visiteurs de la ville, elle essaie d’assurer l’avenir de la tortue marine sur cette planète. Venez à Rethymno pour vivre une expérience géniale! Pour plus d’informations visitez les sites: www.archelon.gr or www.rethymno.gr

Le monde marin

Les mers grecques sont pleines de mammifères, des espèces qui y existent depuis l’antiquité selon les anciens documents et selon la décoration des pots et des peintures murales. Il y a surtout un lien étroit entre les Crétois et les dauphins, qui est représenté déjà du temps des Minoens : voyez les peintures murales de dauphins dans la salle de la Reine, au palais de Knossos.
La mer méditerranée compte un grand nombre de poissons, des mammifères marines, de grands prédateurs marins, des requins. En plus du phoque moine de la Méditerranée en voie d’extinction, on trouve en Grèce des baleines, des dauphins et des phoques surtout au sud de la Crète.
Les profondeurs de la Méditerranée recèlent une grande diversité : des récifs riches en formes et couleurs, des fonds rocheux, sableux ou caillouteux, avec des plantes à fleurs (posidonie), des grottes et des rochers qui font surgir leurs têtes au-dessus de l'eau. La Méditerranée recense un très grand nombre d’espèces, comme des poissons, des anémones, des crustacés, des échinodermes.
Depuis l’ouverture du Canal de Suez on constate une ingression par les eaux de la Mer Rouge et une modification de la dynamique de la Méditerranée. Une autre conséquence est que de nouvelles espèces tropicales ont font leur apparition en Méditerranée (la migration lessepsienne du nom de Ferdinand de Lesseps, architecte du Canal de Suez).

La flore

Dans la région de Rethymno, comme dans le reste de la Crète, il y a une grande diversité au niveau de la flore, qui s’explique par le climat et la géomorphologie de l’île. A basse altitude on rencontre des vignes, des oliviers et des orangers et à haute altitude une végétation basse composée de plantes aromatiques et de fleurs endémiques dont certaines menacées de disparition.
Dans la zone des montagnes à l’ouest du mont Dikti, du Psiloritis, des Asterousia et des Lefka Ori on trouve des bois de Pinus Brutia, de Chêne vert (Quercus Ilex) ou de Chêne vélani (Quercus makrolepis) et de Palmiers de Théophraste (Phoenix Τheophrastis, Lac de Preveli).

En Crète on a jusqu’à maintenant enregistré 2 000 espèces de plantes dont 160 sont endémiques. Chaque année, ses espèces de plantes rares sont un challenge pour les botanistes qui viennent de tous les coins de la planète pour étudier les orchidées de Crète, les tulipes des Lefka Ori, du Dikti et de Gramvousa. Un petit paradis botanique est créé à Gious Kampos à Rethymno. La meilleure période pour le visiter est au printemps.

On rencontre des plantes aromatiques et des herbes dans les montagnes ainsi que dans la zone côtière. La plupart d’entre eux sont endémiques et sont connues depuis l’antiquité pour leurs propriétés médicinales.

Dans la zone côtière on rencontre des lys de mer (Pancratium Maritimum) et des tamaris (Tamarix Cretica) en raison de l’humidité et de la salinité de la mer. Dans les zones de plaine on rencontre des buissons et des plantes sauvages telles que les lauriers roses (Nerium Oleander), les Gattiliers (Vitex agnus-castus), la camomille (Chamomilla recutita), la menthe (Mentha Spicata), le myrte (Myrtus communis) et le coquelicot (Papaver rhoeas).
Dans la zone submontagnarde on rencontre les houx (Quercus coccifera), le thym (Thymus capitatus), l’arbousier (Arbutus unedo), les genets (Spartium junceum), le styrax (Styrax officinalis), et des fleurs sauvages comme le cyclamen crétois (Cyclamen creticum), l’iris (Iris cretica), le gouet (Dranculus vulgaris), le glaïeul (Gladiolis italicus) et des fleurs à bulbes (Muscari commosum). Dans les montagnes on trouve aussi l’érable de Crète (Acer sempervirens), les violettes jaunes (Erysimum creticum), le crocus (Crocus Oreocreticus) et l’arum du mont Ida (Arum idaeum).

 

La faune

En raison de la diversité des paysages et de la morphologie du sol on y rencontre des espèces endémiques de faune. Isolé de l’Europe, de l’Asie et de l’Afrique, l’écosystème de l’île est très différent et cache beaucoup de secrets sur l’évolution des espèces.
Le plus grand nombre d’espèces endémiques se trouve dans les zones de montagneuse et les gorges où les conditions climatiques sont idéales et la présence humaine limitée. Ici il n’y pas d’animaux qui pourraient faire du mal à l’homme. Les anciens Crétois croyaient devoir l’attribuer à Hercule pour honorer le pays de son père Zeus qui l’avait protégé de Cronos.

En Crète on trouve des mammifères, des rongeurs, des amphibies, des reptiles, des spondyles et des genres aspondyles, mais il n’y pas de mammifères carnivores, à l’exception du chat sauvage (Felis Silvestris cretensis). Les grottes constituent des écosystèmes particulièrement sensibles où l’on rencontre des genres aspondyles et spondyles importants comme des chauves-souris.
Les régions de montagne ainsi que les gorges présentent un grand intérêt pour les oiseaux qui y vivent. Pour les passionnés d’ oiseaux, la Crète est considérée comme l’une des régions les plus riches en espèces d’oiseaux en Europe (plus de 350 espèces) comme le gypaète barbu (Gypaetus barbatus), le vautour fauve (Gyps fulvus), l’aigle royal (Aquila chrysaetos), l’aigle de Bonelli (Hieraaetus fasciatus), le faucon crécerellette (Falco naumanni), le faucon pèlerin (Falco peregrinus) et le faucon d’Eléonore (Falco eleonorae), la perdrix (Alectoris chukar) et le crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax). En Crète de l’Est on rencontre la buse variable (Buteo buteo) et les plus nombreuses populations des faucons d’Eléonore (Falco de Eleonorae) au monde.

Comme la Crète est au carrefour de trois continents, il y a aussi une grande variété d'oiseaux migrateurs qui s'arrêtent sur l'île avant de se diriger vers le Sud, c’est pourquoi l’observation des oiseaux une des activités préférée des Crétois.

 

La Ville de Rethymno

Les attractions touristiques de Rethymno et la diversité des paysages, l’architecture de la ville, les musées et les sites archéologiques, les plages infinies de sable fin et les excursions dans les petits villages offrent une expérience culturelle riche à tout moment de l’année. Faites un voyage extraordinaire en Grèce pour son patrimoine culturel et sa beauté naturelle! Venez à Rethymno qui vous offre tous les deux.

Newsletter

Contact

Office de Tourisme
  tourism (@) rethymno.gr
  +30 28310 21459
  +30 28310 21459
  20 El. Venizelou Str, 74100, Rethymno

Rester en contact

   

facebook twitter instagram tripadvisor